Football Club Saligny : site officiel du club de foot de SALIGNY - footeo

Steven Laget prend la route du Tour !

25 janvier 2016 - 21:54

Après une demi saison au FC Saligny Steven Laget rejoint le TEAM DIRECT ENERGIE pour préparer le Tour de France. Dans la roue de l'attaquant du FCS

Steven Laget

Age : 27 ans (né 1988)

Poste : Attaquant

Métier : Mécanicien Cycle – Team Direct Energie (anciennement Europcar)

Tu jouais en équipe B ce week end pour ton dernier match, comment ça c’est passé pour l’équipe et pour toi ?

Ça c’est bien passé. Nous avons pas mal d’occasions de buts, mais on ne mène qu’1-0 à la mi temps par un but de Flo Douteau. Au retour des vestiaires, je rentre sur le terrain avec Jérome Gautron en remplacement de François Sorin et de Thibaut Gauvrit. Au bout de quinze minutes de jeu, je presse le défenseur et je tente une frappe qui finit sur le poteau gauche, j’ai heureusement poursuivi mon action, le ballon me revient dans les pieds et je marque. Ensuite on pousse, on se créé des occasions et on aurait pu marquer beaucoup plus de buts si on avait été réaliste. Sur un centre de Jérome, Néné la reprend et marque. Impressionnant du grand Néné !

Et tu as finis avec le brassard !

Oui, à la 80ème minute du jeu Néné est sorti et il m’a donné le brassard pour finir le match, et ma saison.

Comment c’est passé l’intégration dans le club ?

Très bien ! Je suis venu cette année par l’intermédiaire de Flo Girard, qui a repris le Foot lui aussi cette année. Il m’a dit de venir avec lui. Et j’avais envie de connaitre de nouvelles personnes. En fait je connaissais un peu Keurk (Bruno Remaud), Florian Gauvrit et la Pell’(Nicolas Pelé) et bien sur Néné Rabaud. A force d’entrainement, j’ai appris à connaitre plus du monde et à créer des liens.

Quelle image tu retiens du club ?

Un groupe soudé, le meilleur exemple c'est qu’à chaque fois qu’il y a un but, tous le monde se rassemble, on sent un groupe très uni. On sent aussi que tous le monde à sa chance dans le club, que le groupe n’est pas fermé, et tous le monde peut progresser.

Quel était ton rapport avec le Foot avant de signer à Saligny ?

J’ai joué à St André Goule d’Oie, je faisais aussi partie d’une équipe de cyclisme. Donc je faisais également une demi-saison de foot et ensuite ma saison de vélo. Sinon je suis le Foot, et notamment Montpellier car le mari de ma cousine y joue (Jamel Saihi). Sinon mon club de cœur c’est le FC Nantes !

Malheureusement tu ne peux pas finir la saison.

Je pars vendredi pour plusieurs courses de vélo dans le sud de la France. Je pars un mois suivre le Team Direct Energie et m occuper de la maintenance et de l’entretien des vélos. Dans le Team il y a 8 coureurs, 2 directeurs sportifs, 2 mécaniciens, 3 masseurs, avec 1 camion-ateliers, 1 bus pour les coureurs et 3 voitures suiveuses. Après je pars pour le Paris-Nice, les classique belges, jusqu’au mois d’octobre. Entre temps il y a la Californie, le Tour de France, le Tour de Vendée, Paris-Bourges, Paris-Tours. Dans mon métier on part 180 jours par an. C’est parfois difficile car on est coupé de la copine, de la famille et des proches, mais dans l’équipe on reste soudé !

C’est quoi une journée type dans ton métier ?

Le matin on prépare les 16 vélos des coureurs, ensuite on suit la course dans la voiture et on est appelé pour dépanner le gars. Le soir on retourne à l hôtel pour laver les vélos, faire les réglages, le graissage et on recommence le lendemain. Ce sont des journées très intense et stressante. Mais c’est ma passion.

C’est ta quatrième saison en tant que mécanicien pour le Team Direct Energie (anciennement Europcar), tu te souviens d’un moment marquant ?

Mon 1er tour de France (100ème tour de France), j’ai vécu l’arrivée sur les champs. Cyril Gauthier m’appelle pour le dépanner, je suis sorti de la voiture, et là je me suis dit « Whaou », la foule, le bruit c’était impressionnant. D’habitude c’est moi qui suit devant mon écran et qui regarde ça, mais là c’est moi qui était à la télé !

Allez dis nous, il est comment Thomas Voeckler ?

Il est comme tous le monde. C’est quelqu’un de très respectueux et de sérieux. Dans son métier, il a des objectifs précis, il sait précisément ce qu’il veut quand il vient nous voir. Il connait la douleur de l’effort, mais il aime vraiment ce qu’il fait. C’est vraiment un très bon professionnel et un très bon exemple pour les jeunes.

Bon tu n’oublieras pas de nous faire une petite dédicace sur le tour de France ?

Oui sans aucun problème, j’essaierai de vous faire un petit coucou ! Mais je reviendrais au stade lorsque je ne serais pas sur les routes. Et je me suis tellement éclaté que je resigne l’année prochain de toute façon !

 

Commentaires